Le site de référence de la planète Tango
La bibliothèque
 
Chabannon, Maurice
La vie est une milonga...et le tango bat la mesure.

Roman
Edité par : L'Harmattan
24 €.
xxx pages. ISBN : 978-2-343-11243-5
 
 
Couverture
 

                                            LA VIE EST UNE MILONGA

      Clémence est Française, et, dans le cocon d’une enfance heureuse, elle choisit de travailler le violon, tout en cultivant une vocation de Professeur de Lettres… Plus tard, elle ambitionne d’enseigner à l’étranger… Feliciano est Argentin, issu d’une famille rurale modeste, et depuis son plus jeune âge, il rêve de devenir bandonéoniste. En travaillant en même temps chez un ébéniste de San Telmo, parce qu’il faut bien vivre, il veut intégrer un orchestre, voire en fonder un et, pourquoi pas, composer.
   Les vicissitudes de la vie leur apprennent que, des joies de l’enfance à la sérénité des portes de la vieillesse, la recherche de l’amour et du bonheur ne repose pas seulement sur la réussite professionnelle ou artistique. Les trouveront-ils par delà les aléas et déconvenues du destin ?
   Sur la toile de fond des événements familiaux, politiques et historiques, qui donnent de l’épaisseur à deux destins parallèles, en France et en Argentine, nos héros suivent le fil chaotique de la vie, cherchent l’équilibre professionnel et personnel, et traquent la vérité musicale, plus particulièrement dans le tango argentin. Mais ils sont surtout en quête de sérénité… Au passage, ils rencontreront des personnages qui influeront sur leurs parcours et les aideront à trouver le Bonheur.

                                                  L’AUTEUR

    Depuis qu’il est retraité, Maurice Chabannon s’adonne à de multiples activités sociales et associatives où il a placé la culture argentine et le tango à une place d’élection. Ses premiers écrits sont d’ordre professionnel, s’appuyant sur son expérience de Professeur de Lettres puis de Chef d’Etablissement. Il n’a pas oublié ce métier auquel il rend hommage, au passage, dans ce dernier ouvrage. L’écriture, comme moyen d’évasion et d’observation, reste son activité favorite : il a déjà consacré un recueil de nouvelles, Avec un Tango à fleur de lèvres, et un roman, La Dernière Cuite , au monde du tango argentin dont il souligne l’esthétique musicale et chorégraphique dans un cadre social. Son premier roman, cité ci-dessus et toujours disponible, a été publié par notre maison en 2014. Il donne aussi des conférences relatives au tango et alimente régulièrement son blog sur la vie et la culture argentines :
                             www.buenosairesamoroso.com   

 
Commentaire
 

    Qui ne connait pas Maurice Chabannon pourra le découvrir au fil de la lecture de son roman. Ce n'est pas du tout une autobiographie, certes, mais ses souvenirs, ses expériences et ses passions nourrissent tellement le texte qu'arrivé au mot fin, on se sent familier et complice aussi bien de lui que de ses personnages. Et on se sent chez soi dans les deux cadres géographiques et historiques.
    Maurice aime autant sa Bourgogne natale que son Argentine de Bariloche ou de Buenos Aires. Il est chez lui à Autun comme à San Telmo. Et il nous retrace les moments historiques tels qu'ils sont vécus et perçus par ses personnages. Géographie et histoire vivantes, modelant les êtres, influant les destinées, et non pas pages glacées de manuels.
    On pourrait dire la même chose de la littérature, de la peinture, de la musique ou même des professions d'enseignant, de musicien, de menuisier qui étayent naturellement les personnages, qui les façonnent et que l'on déchiffre sans discours didactique.

    Maurice, ne le niez pas, vous aimez la musique, le tango, le bandonéon, le bon vin, l'amour, la littérature, les jolies filles, les coeurs sensibles, et cette quête perpétuelle du bonheur qui finit par arriver quand on a su rester vrai et droit.
   Donc, Maurice, ce ne sera pas la peine d'essayer de faire votre autoportrait, car ce roman m'en apprend plus sur vous que n'importe quel texte à la première personne.

                                                                                                         
                                                                                                  André Vagnon

 
Références bibliographiques
 
xxx